Je veux croire en toi, Politique !

Voilà un moment que je n’ai rien publié et l’envie me démange… Un regard en coin à mon tas de copies… Mais la lumière tentatrice qui émane de mon écran me ramène encore et toujours à lui. Ce soir, je délaisse mes obligations professionnelles… Demain, je serai huée. Je devrai prétexter un empêchement quelconque, subir les foudres de mes élèves, mais qu’importe.

Initialement, j’envisageais d’écrire un post sur mes aventures de ce week-end. Des aventures exclusivements communautaires, ce qui ne m’arrive pas si souvent. Un week-end parisien qui se solde par une dédicace Gamienne dans les locaux de Yagg, un apéro des losers (enfin !) et une Manif’ pour l’Egalité des Droits… ça n’est pas rien !

Mais tout compte fait, beaucoup de choses ont déjà été dites ou partagées. Certes, la séance de dédicace, la rencontre avec Gami, Judith, Xavier, Céline-L et les yaggeurs/yaggeuses venu(e)s pour l’occasion aura été une expérience inoubliable ! C’est quelque chose de traîner régulièrement sur Yagg, ç’en est une autre de pénétrer son antre matériel et de croiser des visages, des voix, des rires… Helga/Omelette ?… Certes, l’apéro des losers fut à la hauteur de mes espérances, et là encore, ce fut un plaisir d’être introduite dans ce cercle (qui semble tellement inaccessible) des yaggeurs/yaggeuses de la capitale, surtout pour la petite provinciale que je suis ! Certes, la Manif’ était une réussite et c’était bouleversant de voir que nous étions aussi nombreux et motivés dans les rues ce dimanche, et que le soleil était, contre toute attente, au rendez-vous…

Mais depuis que je suis rentrée, les débats ont commencé et déjà, ça n’est plus le sujet. Depuis deux jours maintenant, on assiste dans l’hémicycle (et en dehors) à des moments historiques pour les LGBT. Et les actes héroïques de chaque manifestant de dimanche sont repris d’une seule voix par des femmes ou des hommes qui nous représentent et qui font que, pour la première fois depuis que je suis née, je veux croire en la politique. Je veux croire que quelque chose de bon peut ressortir de ces heures solennelles.

Alors voilà, je n’ai rien de bien nouveau à partager avec vous aujourd’hui, rien de révolutionnaire, aucun scoop, juste un petit espoir qui ne demande qu’à grandir. Plus que tout, je veux croire dans ce pays qui m’a bercée, que je nourris, dans lequel je suis investie corps et biens (voire corps et âme) de par ma profession mais aussi et surtout pour ces valeurs que j’embrasse : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Et cette loi n’est pas seulement une question d’égalité, c’est tout autant une question de liberté et de fraternité : de liberté car comment pourrait-on se sentir libre d’aimer et de partager cet amour avec la personne qu’on aime si nous n’en avons pas « légalement » le droit ? Et quelle plus belle preuve de fraternité que d’accepter chacun pour ce qu’il est, et non pour ses orientations sexuelles ?

Il faudra sans doute du temps pour faire évoluer les mentalités, mais une chose est sûre, c’est que sans ce projet de loi (et même s’il n’est pas parfait) ce serait encore plus long ! Je viens d’une famille et d’une culture où l’homosexualité est une sorte de crime contre l’humanité. Mais je viens aussi d’une famille aimante. Je conçois (ayant été élevée dans ces tristes valeurs) que tout ne peut être digéré en un jour et qu’il n’est pas si évident de fouler des siècles de traditions bassement religieuses. Je conçois aussi qu’aux vues des images que certains médias balancent à tour de bras, il ne soit pas si simple d’accepter quelque chose que l’on ne comprend pas. Je ne suis pas de ceux qui crient « Homophobes au bûcher ! », mais plutôt « Homophobes, faites-vous soigner » ! Alors oui, il y aura des récalcitrants, des cas désespérés (de la même façon qu’il existe encore de nos jours des nazis, des racistes, et des intolérants en tous genres), mais avec du temps et des moyens (légaux, médiatiques…), nous pourrons voir évoluer ces mentalités.

Je profite de cet article pour remercier tous ceux qui contribuent activement à cette évolution : que ce soit nos glorieux politiques du moment, nos rédacs de Yagg, les contre-prieurs d’hier, les manifestants de dimanche et les militants de demain. Chacun à notre façon, nous contribuerons au changement, à cette égalité qui nous est si chère, à un monde qui sera toujours bien trop loin d’être parfait, mais dans lequel on vivra  un peu mieux !

8 réflexions sur “Je veux croire en toi, Politique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s