Des chiffres et des lettres : le bilan de Bulledepoesir

Déambulation

Aujourd’hui, le tableau de bord WordPress de Bulledepoesir tient à me féliciter : le nombre de vues sur ce site vient de changer de centaine… de millier.

C’est le week-end, il pleut, je n’ai rien d’autre à faire, alors je perds quelques minutes à arpenter la page statistique de Bulledepoesir et j’y découvre des choses surprenantes que je veux partager avec vous.

Historique

Je constate d’abord qu’officiellement, mon premier article a été publié il y a plus de 11 ans. Ce n’était pas sur WordPress, mais sur YAGG, à l’époque (aujourd’hui intégré à KOMITID), sur le blog de Pucedepoesir (moi, donc…) : B.U.L.L.E. Si j’ai bonne mémoire, j’avais choisi cet acronyme pour : Blog Univoque d’une Lesbienne Libre et Egale à elle-même. Oui, je sais, il manque des lettres, mais c’était mon blog, alors je faisais bien comme je le voulais !

Quand YAGG a fermé ses blogs (début 2017, je pense), j’avais publié une cinquantaine d’articles, dont bon nombre ne méritaient pas vraiment l’appellation « d’articles ».

Publier est chronophage, même quand on le fait en dilettante, alors pendant longtemps, j’ai rejeté l’idée de recommencer ailleurs.

Un jour, j’ai appris, par une lectrice fidèle et bien mieux informée que moi, qu’il y avait moyen de récupérer mes anciens articles en créant cette fois un site directement sur WordPress. L’idée était tentante, même si je savais d’ores et déjà que je consacrerais de moins en moins de temps à l’écriture.

Après de longs mois de tergiversations, je me suis lancée dans l’aventure et ai ouvert le site Bulledepoesir. N’ayant aucune formation de webmaster, et ne pouvant compter que sur une intuition modérée en matière de création virtuelle, « j’ai (tâtonné) souvent, me suis trompé quelque fois, mais j’ai aimé »*.

J’ai trié mes vieux articles, ne conservant que ceux que je jugeais acceptables, et j’ai appuyé sur le bouton bleu. Bullepoesir est né.

* Vous ne m’en voudrez pas d’avoir volé les mots de Perdican à Camille dans On ne badine pas avec l’amour, de notre Musset national…

Des lettres en chiffres

En comptant les anciens articles et les nouveaux, aujourd’hui, Bulledepoesir c’est 85 articles (86 avec celui-là, mais je ne le compte pas), 1182 commentaires, et 196 983 mots publiés.

Je me considère donc comme quelqu’un qui publie très peu (moins de 8 articles par an, sur 11 ans), et paradoxalement, comme un inqualifiable moulin à parole ! En moyenne, j’ai publié 2317 mots par article, soit l’équivalent de 3,5 pages Word en interligne simple et en police Times New Roman 12. C’est indécent. J’en suis bien consciente. Et je vous présente mes excuses les plus sincères.

J’ai peu publié, donc, et de moins en moins au fil des années… C’est bien pour cela que les chiffres que j’ai trouvés par la suite me semblent démesurés.

C’est pas moi, c’est l’ordi qui l’a dit !

Des chiffres qui chiffrent

Je n’ai pas de statistiques pour la période YAGG, évidemment, mais WordPress m’apprend que depuis 5 ans que ce site est actif, soit septembre 2017 tout pile, il dépasse aujourd’hui les 300 000 vues pour très précisément, à la minute où je rédige cet article, 60 620 visiteurs.

Je sais bien qu’à l’heure actuelle, les 300 000 vues se font aisément en un jour (ou une heure) sur TikTok ou autres… Mais je ne suis ni influenceuse ni TiTokeuse et moi, ces chiffres me paraissent extraordinaires.

Un dernier pour la route : 2450 partages

Moi ça me paraît complètement fou. Merci.

Le grand gagnant

L’article le plus lu, encore aujourd’hui, c’est le premier volume de cette nouvelle fleuve, qui date de 2012 : Les dessous du corps enseignant. Il cumule plus de 15 000 lectures sur ces 5 dernières années. J’aurais aimé pouvoir y additionner les chiffres des 5 premières, également… Je me souviens que, sur Yagg déjà, c’était impressionnant. Dix ans plus tard, je reçois encore des commentaires et des messages au sujet de cette histoire, et ça aussi, je trouve que c’est complètement fou !

J’étais jeune, j’écrivais mal et vite, je ne construisais rien, mais tout était sincère… bien que complètement fictionnel, hein ! 😉

L’outsider, Du côté de chez soi, est à mon sens bien mieux écrit. Il représente bientôt 10 000 vues, et comme il est le cadet de plus de 6 ans de notre grand gagnant, j’ai bon espoir qu’il le dépasse un jour !

Non, vraiment, ces chiffres sont, à mon sens, hallucinants.

Dis-moi ce que tu cherches, je t’enverrai sur Bulledepoesir

Pour le fun, je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous le meilleur et le pire de ce que vous (ou d’autres… disons que ce sont les autres !), avez tapé dans les moteurs de recherche pour atterrir sur Bulledepoesir.

Le plus sobre d’abord : les 10 termes de recherche les plus tapés

Termes de recherche Quantité
1. récit lesbien95
2. histoires lesbiennes92
3. récits lesbiens64
4. https://bulledepoesir.com/2012/12/19/les-dessous-du-corps-enseignant-nouvelle-erotique-lesbienne/amp/62
5. récit lesbienne34
6. récits érotiques29
7. bulledepoesir23
8. histoire lesbienne22
9. bulle de poesie Yagg19
10. récits lesbiens18

Bon, on a compris l’idée… et jusque là, c’est assez cohérent. Mais en farfouillant un peu plus loin, on trouve des entrées bien plus curieuses… Je vous épargne les titres racoleurs de vidéos pornos, mais je vous en offre d’autres qui m’ont laissée perplexe.

Les termes de recherche les plus WTF

Je vous les livre dans le désordre. N’hésitez pas à voter pour élire votre préféré !

  1. « initiation fille mere doctissimo recits » : je ne sais pas vous, mais le « doctissimo » me fait peur… surtout accolé à l’association mère/fille…
  2. « su cote de chez«  : trop fort, ce Google… parce que c’était vraiment des bribes !
  3. « s mais je t’avoue que même la je m’efforce a pêne 5 a 10 min après j’abonne«  : là, je donne ma langue au chat…
  4. « récits meurtriers à lire«  : une tuerie, ces histoires érotiques !
  5. « maupassant ses sourcils se froncèrent«  : je me souviens vaguement avoir cité Beaumarchais, Char, ou Baudelaire… Mais Maupassant, jamais ! Ça doit être parce que j’ai précisé que j’étais prof de Lettres… Du coup, on me refourgue tout le monde !
  6. « le devoir 4 avril 2018 folichon«  : Euh… Joker.
  7. « amazon«  : et alors là, je dis NON tout de suite ! Moi vivante, Amazon, c’est NON ! Et encore une fois, même en me creusant la cervelle genre fourmilière… J’vois pas l’rapport…
  8. « haletait timide tétons«  : je sais, je sais… J’ai dit que je vous épargnerai les titres de vidéos porno, mais là, avouez que c’est pas très racoleur… un peu trop brouillon… pas abouti…
  9. « recit premiere experience lesbienne avec retraitee a long tetons«  : même sentence que le précédent… et ça donne encore moins envie… Notez bien que je respecte les retraitées, lesbiennes ou non, et tous les tétons du monde… Mais là, comme ça, tout confondu… j’ai des frissons. D, mon ami, si tu lis ces lignes, celle-là elle est pour toi.
  10. « récits de zoophilie«  : oui, mais non, hein, Google… On a beau être lesbienne, on n’est pas animale pour autant, hein… « anti-mâle » pour certaines mais faut pas pousser, hein… Et merci qui ? Merci Sossourires...
  11. « tenniswoman cuisse ecartées«  : Tu as bien fait de partir, Serena Williams… Surtout, ne te retourne pas.
  12. « ebook bulledepoesir«  : Ah ben voilà ! Y a de l’idée, là ! Si les gens sont prêts à payer… Faut que je pense à insérer un module de paiement pour chaque article…
  13. « récit érotique lesbien -homme -mec -b*te -pénis -gars«  : C’est vraiment très… TRÈS ciblé !

Remerciements

Plus sérieusement, je vous ai un peu raconté ma vie, dans quelques articles, mais j’ai surtout raconté beaucoup d’histoires, parlé de désir, de plaisir, de femmes, de cuisine, de poésie, de littérature, de sexe, d’homosexualité, de politique, de fantasmes, de rencontres, de seins…
Et au fil des années, même en perdant la visibilité communautaire de YAGG, vous avez été nombreuses et nombreux à me lire, bien plus que je ne l’aurai cru ou espéré. Vous avez également été très nombreux et nombreuses à m’écrire, dans vos commentaires, par le formulaire de contact du site ou par mails, et je ne vous remercierai jamais assez pour tous ces retours, ces échanges, ces rencontres.
Dans l’attente trop souvent indécente de certaines suites de récits, vous avez été d’une patience infinie, ou d’une impatience stimulante ! Et pour cela aussi, je vous remercie. Vous m’avez poussée à aller au bout de chaque histoire, même si je n’en étais jamais pleinement satisfaite.

Bref, je remercie très sincèrement chaque lectrice et lecteur de ce blog/site.

Le partage de ces écrits n’avait pour seul but que… le partage, justement. Il n’a jamais été question d’établir un « score » ou un « record d’audience ». Les chiffres que je viens de donner me font simplement réaliser que ce partage s’est fait à une échelle vertigineuse.
Je suis d’autant plus impressionnée qu’il s’agit de lire, et je suis bien placée pour savoir que la lecture n’est pas l’activité virtuelle la plus populaire…

Une dernière fois, merci à tous et toutes…

Je dis « une dernière fois », et je sais que certaines personnes sensibles aux valeurs des temps auront remarqué que j’ai écrit mes « remerciements » au passé composé, ce temps de l’accompli, de l’action passée achevée… Comme si Bulledepoesir s’apprêtait à éclater…

Or, il n’en est rien. Je ne peux pas promettre que je publierai plus régulièrement, mais je continuerai puisque vous êtes là… et que vous me lisez… 😉

Une bonne rentrée et une bonne continuation à toutes et tous !

Eloïse – Pucedespoesir

On continue l’aventure … ?

4 réflexions sur “Des chiffres et des lettres : le bilan de Bulledepoesir

  1. Miss Je-sais-tout dit :

    Hello,
    Pour la recherche 13 des plus étranges, la personne qui a faite une telle recherche connais très bien le fonctionnement des algorithmes Google. En effet quand – devant un mot ça permet de le supprimer du contenu de site. C’est donc une très bonne recherche pour être sur de ne pas tombé sur du faux-lesbien. 🤓
    Excusez-moi pour moi pour cette minute Miss Je-sais-tout… 👏🏻

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s